Tracé de la FUTURE ligne
du CDG eXPRESS

Tracé et construction

Quel sera le tracé du «CDG EXPRESS» ?

Le tracé retenu vise à séparer les lignes du «CDG Express» de celles du RER B dans la mesure où il s’agit de deux modalités d’exploitations différentes.

De combien de kilomètres de voies sera composé le «CDG EXPRESS» ?

La ligne «CDG Express» comptera 32 kilomètres de voies entre la gare de l’Est et le Terminal 2 de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle dont 8 kilomètres de voies nouvelles.
Les 24 kilomètres de voies existantes qu'empruntera le CDG Express sont aujourd'hui principalement utilisés par la ligne transilien K et le TER Paris-Laon.

Combien de kilomètres de voies faudra-t-il construire dans le cadre du «CDG EXPRESS» ?

Le tracé retenu comprendra 8 kilomètres de voies nouvelles à partir de Mitry-Mory pour rejoindre l’aéroport Paris-Charles de Gaulle. Il sera également nécessaire de créer un ouvrage qui permettra de rejoindre le faisceau nord des voies à la sortie de la gare de l’Est.

Tracé et construction

Pourquoi des travaux aussi longs ?

Il est nécessaire de réaliser de nombreuses études comme celles liées au trafic, aux infrastructures, etc. Les travaux se feront dans une zone dense et sous exploitation. Ils devront être essentiellement réalisés de nuit pour éviter tout impact sur les autres circulations, ce qui demande inévitablement du temps.

Quand aura lieu la mise en service du «CDG EXPRESS» ?

Les premiers travaux débuteront en 2018 pour une mise en service du «CDG Express» prévue en 2023.

Quel sera le coût des travaux du «CDG EXPRESS» ?

Le coût est estimé à 1 410 millions d’euros, aux conditions économiques de 2014.

Le «CDG EXPRESS» pourra-t-il être rentable ?

Pour faire face aux coûts d'investissement et d'exploitation, le projet bénéficiera principalement des recettes issues de la billetterie.

Les résultats de la modélisation financière indiquent, au stade actuel des études, que les ressources financières tirées de la billetterie pourraient ne pas être suffisantes pour assurer la viabilité économique et financière du projet. C'est pourquoi il est envisagé d'affecter au projet le produit d'une taxe dédiée prélevée sur les voyageurs aériens hors correspondances de Paris-Charles de Gaulle.

Tracé et construction

Pourquoi un montant de travaux aussi élevé ?

On compare souvent l’estimation actuelle du projet de l’ordre de 1,4 milliard d’euros avec l'estimation formulée antérieurement.
Or, il est important de rappeler que l’estimation actuelle est réalisée aux conditions économiques 2014, soit une actualisation à prendre en compte sur dix ans et d’un montant d’environ 180 M€.
À ceci s’ajoutent également des mesures de prise en compte des évolutions réglementaires notamment ferroviaires ou de renforcement de la robustesse du CDG Express et du RER B qui n’étaient pas prises en compte auparavant.

L’État va-t-il participer au financement du «CDG EXPRESS» ?

Si l’État est à l’origine de la relance du projet de liaison expresse entre le centre de Paris et l’aéroport Paris-Charles de Gaulle, il ne participera pas financièrement à sa réalisation.

PROJET "CDG EXPRESS" :
Consulter le rapport de l'enquête publique préalable à la déclaration d'utilité publique modificative
Consulter le rapport